adetro.eu

Comment faire une transaction immobilière aux Etats-Unis ?

Pour réaliser un investissement immobilier aux États-Unis, l'argent de l'achat peut être transféré directement sur le compte séquestre ou compte courant garanti du Closing Agent, un avocat qui exerce plus ou moins les fonctions de notaire en France. Le bien peut être au nom d'un particulier ou d'une société : les deux alternatives doivent être évaluées en fonction des situations personnelles et des raisons qui ont conduit à l'achat. Le choix se fera avec l'aide de nos consultants dans notre plateforme. Une fois le bien à acheter identifié, un contrat d'achat ou Sale and Purchase Agreement doit être signé qui identifie le bien vendu et précise les conditions d'achat et de paiement d’une maison à vendre en floride avec plus de détails. Le vendeur peut l'accepter ou l'augmenter. Dès que le contrat est signé par les deux parties, il devient effectif. A ce stade, il sera donc nécessaire de verser un acompte normalement autour de 10% du prix de l'offre, sur le compte séquestre du Closing Agent choisi, l'équivalent de notre notaire. Avec le contrat d'achat, l'acheteur reçoit une copie des "condo docs" ou documents de copropriété qui contiennent le règlement de copropriété, les caractéristiques de l'immeuble et la description de ses structures de base. Le solde sera payé à la clôture. Vous n'avez pas besoin d'être aux États-Unis pour signer le contrat d'achat : vous pouvez le faire en recevant et en retournant les documents par e-mail ou par fax.

Comme déjà expliqué et différemment de ce qui se passe en France, c'est l'agent de clôture correspondant à notre notaire, qui reçoit l'argent sur un compte courant spécial pour effectuer des paiements au vendeur, payer les taxes liées à l'achat, payer l'assurance de le titre de propriété et liquider les agents immobiliers. Les coûts de l'acte sont inférieurs à ceux italiens, en fait ils se situent entre 1% et 1,5% du prix d'achat en fonction de la valeur du bien immobilier et plus le prix est élevé, plus le pourcentage de coût est faible. Ce coût comprend les taxes de transfert de propriété de 0,6 % à payer par le vendeur, l'assurance que le titre est "libre et clair" sans charges ni hypothèques, les frais de l'agent de clôture et d'autres petits frais. Rien d'autre n'est dû. En fait aux États-Unis, les commissions des agents immobiliers sont toutes payées par le vendeur.

Blog

  1. 17 Déc. 2022Surfer sur la vague de délestage250 cliques
  2. 16 Déc. 2022Vivre à Chambéry147 cliques